La valse des flots

Publié le par Petite fleur du seigneur

La valse des flots

Ce matin, avant ma journée « pro », je promenais Lola aux abords de la rivière de ma ville. La chienne folâtrait d’une herbe à l’autre et moi, les yeux encore un peu lourd de sommeil, je regardais les flots qui, portés par le courant, semblait presser de se rendre à destination. J’ai souris doucement parce que cet eau, je l’ai senti vivante et j’ai ressenti ses pulsations et sa vivacité cachée parmi ses particules aquatiques.

Etait-elle en retard au travail ? en tout cas, je l’ai senti toute joyeuse à faire de larges bonds et à danser en frôlant et caressant la rive. Par moment, le courant semblait moins fort… un peu comme une personne d’un certain âge qui se mouvait difficilement… A d’autre, il était puissant… comme un jeune étalon bandant ses muscles face au soleil.

Je souris… Mon regard n’est plus dans ce monde des vivants et j’entends mes tourterelles me susurrer un « Je t’aime tu sais »…

Mes montagnes protectrices entourent ma vallée d’amour et je suis dans mon cocon… Celui que je me suis choisie… J’ai retrouvé mon monde rien qu’à moi… Un monde où je peux retourner chaque fois que je me noies… Il est plein de poésie ce monde.. Plein d’amour .

« Allez Lola, on y va… maman doit aller travailler… » Comme je l’aime ma chienne, ma boule d’amour, mon bébé qui mange les chaussures, les prises électriques et qui me sollicitent toujours pour jouer… Et comme elle m’aime d’un amour gratuit… Elle n’attend rien… Elle me donne… Et je lui donne aussi… Sa présence me fait du bien.. présence intemporelle d’une âme à une autre âme…

Je suis heureuse ce jour de retrouver la plume qui me plait… Celle de mes rêves orangés, de cette écriture fluide et réelle… La vie dans cet instant est magnifiquement belle…

Divinement vôtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :