Un pèlerinage très personnel

Publié le par Petite fleur du seigneur

Un pèlerinage très personnel

Je suis retournée sur les traces de mon passé... dans ce petit port de pêche du  Morbihan. Rien n'a changé... Ni les petites échoppes qui jouxtent le port, ni les ruelles qui s'enfoncent dans le bourg. J'ai laissé mes pensées revenir une trentaine d'année en arrière... J'ai revu les parties de cache-cache dans les champs de maïs, les baignades et les crabes qui se cachaient sous les rochers. En arrivant au cimetière, je me suis arrêtée vers la tombe de mes arrières grands-parents... Deux noms inscrits... deux existences que je n'ai pas connu... J'ai fais quelques pas supplémentaires, et j'ai retrouvé ma grand-mère, ma mamie. Je la revoie avec sa robe-tablier, et ses pinces dans les cheveux. Je la revois buter ses "pommes de terre" et nous crier, à ma soeur et à moi, "ne mettez pas le bazar" alors que, dans la petite remise, nous cherchions dans les revues qu'elle conservait précieusement, les histoires d'Arthur et Zoé. J'ai fermé les yeux l'espace de quelques instants, et en les rouvrant à nouveau, je suis tombée sur cette gravure... Mamie s'est envolé vers d'autres cieux depuis maintenant plus de 15 ans... Je lui ai parlé intérieurement et je suis partie en fermant la porte du cimetière qui a émis un long soupir rouillé

. J'ai continué ma promenade dans mes souvenirs jusqu'à ce que j'arrive devant l'église du village. A pas de souris, pour ne pas déranger la quiétude intérieure, j'y suis rentrée et je m'y suis assise... saisie malgré moi par la solennité et la paix. Mon regard a balayé les lieux afin de laisser  une empreinte dans mon coeur, et s'est laissé saisir par une place sur la travée de gauche, à l'avant dernier banc. J'ai fermé les paupières et je me suis revue petite fille à cet endroit exact... Mamie m'avait emmené avec elle à la messe... j'aimais bien quand elle me prenait sur le porte bagage de son vélo. Il avait de larges sacoches et j'y étais bien confortablement installée. Je me rappelle de cette matinée dominicale. Alors que je trouvais la messe très longue et que mes yeux regardaient les peintures en rêvassant, mamie m'a dit "attends, moi je reviens, je vais chercher Jésus"... Je suis restée seule en ayant déjà honte... honte de rester à ma place alors que tous allaient communier. Je souris à ce souvenir parce que la foi était déjà là en moi.. certes, encore petite graine, mais prête à germer. La nostalgie de ce souvenir le fait garder intact en mon coeur et en refermant doucement la porte de l'église, j'ai regardé une dernière fois ce lieu.

En repartant, alors que mon mari conduisait, je me suis laissée envahir par un étrange sentiment... étrange sentiment de paix d'avoir pu, l'espace de quelques heures, revivre ce passage de ma vie... C'est un pèlerinage très personnel que j'ai vécu ce jour là parce qu'il était guidé uniquement par mon coeur et le doux souvenir de ma mamie.

J'avais envie de vous partager un bout de moi... même si...

Je vous aime

 

.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :