Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Grandir

Publié le par Petite fleur du seigneur

Grandir

on grandit ; on rit ou on pleure... on court, on s'arrête ou on marche... On est dans l'action ou dans le silence... on vit... comme on le souhaite ou comme on peut... on aime... quelque fois, on déteste.. on regarde les beautés de l'univers... on s'enferme derrière une vitrine virtuel... on s'indigne... on gueule aussi.... on sourit... on essuie ses yeux... On se recoiffe.... on s'admire dans le miroir... on ne s'aime pas... ou on s'aime... on remarque le moindre de ses propres défauts... ou on se fout du regard de l'autre.... on souffre... on est malade... on respire la joie de vivre... On est cruel... On pratique beaucoup de sport pour sentir la vie qui pulse... On se fait vomir... on ingurgite.... On se prive de nourriture.... on fait l'amour avec passion... on subit... on escalade des montagnes.... on fait une balade en solitaire sur le plus grand des voiliers... on lit... on écrit... on se blesse.... on s'épuise...on réagit... on aime;;;. et on re aime malgré les blessures d'amour... on caresse son chat ou son chien... on soigne... on défend... on parcourt la terre entière... on vit en ermite... On danse... on se noit dan la boisson.... on se révolte... on se dit "j'arrête"..... on décide de mourir... on décide de vivre... on se trouve la personne la plus importante sur terre... ou la plus misérable... on regarde à la télé le spectacle de la vie... ou on vit sa vie à 100 à l'heure.... On s'exalte.... on pique nique devant l'océan... on caresse les pierres... on prie... on recherche un ailleurs... et on aime... on cherche à être aimer... on est d mauvaise humeur... on rit pour un rien.... on regarde son bébé dormir... on le caresse... on le trouve le plus beau du monde... on trouve la vie injuste... on trouve la vie précieuse.... on se sent fébrile... on court chez le médecin... on attend un miracle... on prie à en perdre la raison...on est plein de compassion... on est plein de jugement... mais on aime... on cherche à ressembler à quelqu'un... on cherche à être différent... on aime faire rire... on se ferme et on se cache... on est essoufflé par les coups de la vie... on respire à plein poumons et on y croit...

La vie... comme on veut... comme on peut... avec passion... destructrice ou merveilleuse.... Vivons... quitte à en perdre la raison... c'est ici et maintenant... et vous ? qui êtes vous ?

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Voyage

Publié le par Petite fleur du seigneur

Voyage

Les tourterelles me frôlent dans ce ciel azuré, dans une danse d'une pureté angélique. Elles sont belles et le doux roucoulement qui accompagne leur vol me fait penser au flottement intra utérin d'un bébé en devenir. Je suis dans l'observation des éléments de vie. Allongée au bord de ce lac, sous cet arbre salvateur de la chaleur environnante, mon regard se perd dans ses feuilles qui bercent mes rêveries estivales. Je les regarde s'ébattre, indifférentes aux cris des enfants dans l'eau ou à la chanteuse du bar qui jouxte la plage. Et, je reste là à regarder cette chorégraphie naturelle ou tout semble prendre corps dans l'univers infini. J'ai un peu de nostalgie de ce passé qui a laissé en mon coeur une trace indélébile. Je l'ai pourtant laissé s'envolé mais j'y pense encore, comme quelqu'un qui serait parti loin de chez lui, à la rencontre de son propre monde. C'est étrange ce sentiment que je ressens... un apaisement qui me rend nonchalante et un peu paresseuse.. Serais-je en pause de moi même comme je l'ai si bien prônait dans un précédent écrit ? Peut être un peu au fond mais mon sanctuaire me semble bien confortable alors que la tempête gronde à l'extérieur de ces lieux. Ce matin, à la messe, j'ai repris ma louange amoureuse pour mon Jeshua... Mon coeur d'amour qui chante la gloire de Dieu sans rien chercher d'autre qu'un amour infini. Je me sens aimée et même si cela reste temporaire comme un va et vient incessant, je sais que je suis aimée, telle que je suis.... A l'instant où en est mon âme et je sais que je ne dois plus me laisser déstabiliser par un mode de fonctionnement propre aux autres et non à moi même. Je trouve difficile.pour moi de trouver ma place dans ce monde en perdition, parmi l'égo des hommes ou le cahot de la terre en souffrance... Alors, j'ai décidé de me guérir à la source... dans mes prières, ma nature, mes enfants et mon mari... C'est dans ma famille que je me sens aimée et surtout acceptée telle que je suis... Quelle gâchis tout de même que ces derniers mois passés et quelle naïveté dont j'ai pu faire preuve ! Alors, on dira que l'essentiel serait de retenir la leçon... Je l'ai comprise et assimilée mais je garde au fonds du coeur tout l'amour que j'ai pu avoir pour ces petites fourmis qui peuplent la terre... ces fourmis lumineuses à l'extrême... j'ai cependant aussi assimilé le fait qu'on ne peut qu'être ce que l'on est et qu'il n'est jamais bon de s’appesantir sur des choses qu'on ne peut changer... La connaissance de soi passe par le miroir de l'autre tant qu'on n'aura pas compris que ce n'est qu'un placébo ou le fruit de nos pensées enfantines... Je continue à me découvrir pas à pas et je sais que je suis précieuse car pleine d'amour pour les êtres. Je sais aussi qu'au lieu d'inonder le monde de mes larmes, je dois l'inonder d'amour... l'amour de Dieu et que la voie dite "spirituelle" n'est pas pour moi... Je me fou de l'alignement des chakras, des pseudo méthodes qui peuvent guérir ou des messages invisibles. Je me fou qu'on puisse me voir faible ou sans ambition... Mon âme a besoin de douceur, de silence et d'amour. Elle n'a pas besoin d'une pression "spirituelle"... Alors, quand on parle d'éveil, cela me fait désormais doucement sourire... Des êtres veillent... Moi je suis une petite fleur du Seigneur qui de sa petite tige délicate donne un peu de sucre et d'apaisement à ceux qui le souhaitent... J'aime toujours autant les étoiles et la lune mais je dois aimer tout autant le soleil pour que chaque polarité puisse fonctionner. Je dois désormais réfléchir au sens que je veux donner à ma vie et défiger ce qui était figé... je suis fille de Dieu... Et je t'aime tu sais... oui, toi qui me lit... je t'aime d'une façon dont tu n'as pas idée... Je t'aime tellement fort parce que tu fais partie de moi, du Seigneur et même si ta conscience te donne l'illusion d'être séparé de moi , et bien moi, je t'aime tel que tu es... Alors surtout, n'essaye pas de ressembler à un autre que toi... Ce serait dommage car tu es unique à mes yeux parce qu'un don de Dieu....

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

A écouter et à méditer...

Publié le par Petite fleur du seigneur

Et si on revenait à la vraie vie ?

Partager cet article

Repost 0

âme...

Publié le par Petite fleur du seigneur

âme...

...J’aurai beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qu’un résonne, une cymbale retentissante. J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien. J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif ; s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien. L’amour prend patience; l’amour ne jalouse pas; l’amour rend service; il ne se vante pas, ne gonfle pas d’orgueil; il ne fait rien de malhonnête; il ne cherche pas son intérêt; il ne s’emporte pas; il n’entretient pas de rancune. Il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout. L’amour ne passera jamais...

Ces paroles de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens me sont venus en tête ce matin... S'il me manque l'amour je ne suis rien... et je me sens comme ce cuivre qui résonne sans produire un seul écho... Hier soir, à la réunion kté, nous avons lu l'évangile du jour et voici le passage qui m'a tant parlé : "Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition : et ils sont nombreux, ceux qui s'y engagent. mais elle est étroite la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie : et ils sont peu nombreux ceux qui le trouvent.".

Tant de choses peuplent mon esprit et m'enserrent. Hier soir, avant de dormir, beaucoup de choses tournaient dans ma tête et je ne trouvais pas cette porte si étroite. Alors dans l'intimité de mes draps, j'ai dis au Seigneur "sondes-moi ! je ne te cache rien ! Tu sais toutes mes peines ! Tu sais aussi que je ne me cache pas devant ta face ! Tu le sais comme je t'aime et comme c'est difficile pour moi ! Jésus, fils de David, ai pitié de moi ! Pardonnes-moi mes écarts et aide moi à pardonner et à me détourner de ce large chemin. Toi seul peut me conduire dans de verts pâturages ! Toi seul a pu me donner un amour si fort qu'il en est presque irréel... Je me souviens, Seigneur, cette pluie d'amour... je me souviens lorsque tu t'es agenouillée à mes côtés en la présence de petit Pierre et je me souviens lorsque tu as fais descendre ton esprit sur moi. Je baignais dans un moment hors du temps, un torrent d'amour si grand... Où l'amour est-il passé Seigneur !"... Je me livre corps et âme au Seigneur tout entier et je lui dis... "toi seul sait, pas moi... mais aide moi à comprendre ce passage de ma vie... Aide moi à aller vers la vraie lumière et pas l'illusion". Et d'ailleurs, je me suis dis "que de désillusions". Mais, un sourire triste est venu me répondre... mon autre moi sûrement... Comment ne pas avoir de désillusions puisque toute ma vie terrestre n'est qu'une illusion... un vaste hologramme, une programmation matière-esprit... Mais j'ose à le dire... je suis dans une période où cela ne m'amuse plus... Je ne m'amuse plus dans cette vie terrestre... Alors, du bout de mon coeur, je tente de continuer à aimer, à réconforter en me disant qu'un jour, je mangerai ce pain bénit et que le Seigneur me prendra dans ses bras... Qu'il m'embrassera et qu'il me dira "je t'aime tu sais"...

Je garde donc confiance, courage et foi... même si... certaines désillusions laissent un goût amer en bouche... surtout lorsque l'on a aimé certains êtres tellement fort qu'on s'en retrouverait presque orphelin. Je vais peut être bien faire un break de moi... un break de tout... loin de tous ces fantômes qui ne restent à mes côtés que par le fruit d'une imagination débordante et une confiance en une illusion de l'amour.

Je fredonne une chanson "on dort les uns contre les autres, on vit les uns contre les autres mais au bout du compte... on se rend compte... qu'on est toujours tout seul au monde".

Je continue donc ma route en solitaire mais en restant solidaire des êtres qui la croiseront. Pas de tristesse au fonds... la porte est étroite mais elle a une lumière beaucoup plus pure que n'importe quelle lumière artificielle.

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Souviens-toi de moi...

Publié le par Petite fleur du seigneur

Un jour viendra où je ne serai plus qu'un grain de sable dans l'océan du souvenir... minuscule graine de moutarde destinée à ensemencer le nouveau monde... Alors dans le creux de ton oreille, tu écouteras le murmure du temps qui passe et tu entendras... "Il eut un temps pas si lointain où ce joli grain de sable rajoutait un peu d'amour sur la terre des vivants... où que je sois et où que tu sois... souviens-toi de moi... car moi... je ne t'oublierai pas... souviens-toi des rivières et lys odorants, du rire cristallin qui s'envole au gré du vent... souviens-toi de moi petite étoile.... souviens-toi qu'un jour, une petite fleur est venu déposer un bisou sur la douceur de ta joue..."

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

l'appel

Publié le par Petite fleur du seigneur

l'appel

La plume m'appelle comme le prolongement de mon doigt, impatiente, sensuelle, directive, douce et amoureuse. Elle sait ce qu'elle veut... couvrir de son encre la page blanche sans inspiration aucune que son cœur en fusion qui renaît de ses cendres tel un phénix. Elle puise dans l'encrier de son organe vital, des lignes futiles et dérisoires d'un beau rouge terrestre. Elle tire la langue, cette petite plume, dans une application enfantine qui essayerait de toucher la perfection d'une écriture d'un siècle passé.

je suis heureuse ce soir et ma plume aussi. Elle me caresse l'âme en chuchotant à sa princesse "je suis fière de toi"... Alors, dans la solitude de ce bureau, j'ai décidé de la laisser entonner sa mélodie et de créer la partition qu'elle se choisit. Il n'y a jamais de thème pré établi à cette écriture désuète ou avant-gardiste... seule le crissement de mon âme laisse paraître une fragrance généreuse et gironde.

Comme il est loin ce temps où mon cerveau essayait de fleurir la page dans une perception mi humaine d'une poésie parfaite. Comme il est loin ce temps où j'avais besoin d'encouragement, de bravo et ou je me sentais toute heureuse lorsque la plume avait touché en plein coeur ses lecteurs.

La conscience en expansion de mon être n'est plus qu'un vaste ciel étoilé qui touche du doigt l'univers et qui illumine mon esprit de cet amour si grand... L'alpha n'était-il d'ailleurs pas alphabétique et l'oméga onirique ? Un léger sourire me ramène à mes valeurs, à mon essence véritable où je cautionne désormais toutes mes pensées et comportements. Je me pardonne, je leur pardonne et je me donne... je me laisse donner et je me laisse aimer après avoir tant donner et si mal aimé... C'est un étrange sentiment que d'avoir trouvé en soi un espace indicible où tout prend corps et esprit...

Alors, si ma plume a décidé de caresser l'écorce de mon derme pour en recueillir le suc de mes veines, je ne peux que lui dire "merci"...

Tout m'appelle.... Cet amour si grand et si vaste qui me permet d'aimer enfin en parfaite adéquation avec ce que je suis... sans peine... avec douceur et simplicité... Je ne cherche plus à convaincre car je SUIS....

Comme il est doux de pouvoir enfin aimer et de se dire enfin aimée... En toute simplicité. sans avoir encore achevé une étude mystique ni même découvert toute la subtilité du verbe aimer... car j'y suis... dans ce verbe aimer... un verbe incarné qui ne cherche qu'à fusionner... écriture qui m'étonne moi-même ce soir et qui m'émeut aussi que de voir mon être partager autant d'intimité avec autant de sincérité...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

A eux...

Publié le par Petite fleur du seigneur

A toutes mes rencontres.... si belles .... que j'ai tant aimé... merci... mille merci pour la joie de ce regard....

Partager cet article

Repost 0

pensée du jour

Publié le par Petite fleur du seigneur

Un jour, une amie m'a demandé "pour toi, c'est quoi être spirituel ?". Aujourd'hui, j'ai compris que ce n'est encore que le fruit d'un égo ou avoir besoin d'une appartenance typiquement humaine. Aujourd'hui, je peux dire juste JE SUIS.... c'est déjà pas si mal.... hier, j'ai passé ma fin de journée et soirée avec mes amis. Ils SONT.... et avec leur gentillesse, ils ont su mettre un peu d'amour sur mon coeur meurtri... Ce sont des êtres bons qui ne se qualifient pas de "spirituels" et qui se disent sur terre et pas dans des "lignes de temps" etc.... Alors, c'est cela au fonds le véritable amour... ETRE, aimer et réconforter.... et ne pas se cacher derrière un monde trop vaste pour soi... Je suis en mode "changement de route".;; J'y arriverai.... avec de belles personnes qui ont su rester contre vent et marée.;; oui j'y arriverai...

Partager cet article

Repost 0

création

Publié le par Petite fleur du seigneur

En mode création d'une nouvelle étude basé sur "la prophétie du Cinquième règne" de Yann La flèche... Son titre ? "CHEMIN INITIATIQUE DE SA PROPRE RENCONTRE EN PASSANT PAR LE ROYAUME"... promis... je reviens bientôt... bisous à tous ceux qui me suivent et même aux autres :))

Partager cet article

Repost 0

Pensée du jour

Publié le par Petite fleur du seigneur

"marchons sur le chemin de la vie pour s'allier terre et cieux. Pouvoir crier je suis en vie et prier pour mon Dieu..."

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>