Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une minute d'éternité

Publié le par Petite fleur du seigneur

Une minute d'éternité

S’il y avait une seule minute sur la terre à consacrer,

A entamer une simple lutte contre une guerre à déclarer,

Ce serait celle de mon âme qui n’aspire qu’à une chose,

L’élever de cette joute infâme qui m’inspire l’overdose.

Oui, je suis seule face à moi-même dans une société de folie,

De ces graines que je sème et qui m’emporte dans l’infini.

Petite fleur du Seigneur est en rébellion contre l’adversité,

Voulant ouvrir son cœur et jouer du violon sur la ligne d’agapé.

Débrancher le fil de l’absolu pour être enfin libérer des autres,

D’une vie que j’ai déjà vécue dans un divagation d’apôtres.

Je suis fatiguée par la recherche d’une vie meilleure,

Enlisée sans une perche pour béquiller la petite fleur.

Je saute à pied joint dans ce voyage solitaire,

Que personne ne rejoint dans cette sphère.

Plus de harcèlement intempestif qui dérange,

Un isolement jouissif pour patauger dans cette fange.

Divinement vôtre

nota :

On ne peut se prévaloir d’autre chose que ce que l’on est ni demander plus que ce que l’on reçoit.

Je suis peut être mignonne mais rebelle… Et je ne faillirai pas… jamais… mon chemin est avec Dieu…

Je décide à compter de ce jour de ne plus rien dévoiler de mes états d'âme aux hommes...

Je garde tout cela pour le seigneur.. Lui seul sait... Je porterai donc seule ma croix avec mon Jésus qui me tient la main...

Je décide aussi de continuer à être la pour tous les êtres qui auront besoin de moi... de rester dans l'amour avec eux, et de ne jamais faillir de mon rôle d'aidant.

Je décide d'être une rassembleuse... de n'avoir aucune préférence d'âmes pour être dans le détachement total...

Je décide de me laisser tranquille... De ne plus rien demander aux hommes... et de ne plus me dévoiler...

Aujourd'hui, j'ai décidé d'être heureuse...

Partager cet article

Repost 0

L'air du temps

Publié le par Petite fleur du seigneur

Un peu de morosité sur la ligne d'écriture,

Ne pas savoir écrire ou bien me raconter.

Besoin de retrouver ma plus belle tessiture.

Que de ma plume j'aimerai créer.

Alors je pose sur mon lie de tristesse,

Quelques verbes jetés en vrac,

Pour tenter de retrouver l'allégresse,

De cette houle ou bien de ce ressac.

J'ai dans mes pensées encore l'étoile polaire,

Une pensée filante mais pourtant si belle,

d'un passé ou d'une période éphémère,

qui tricotait le temps d'une aire nouvelle.

Petite fleur a mis le noir et le blanc,

en signe d'un deuil annoncé non accepté,

Passant de la couleur au simple gris argent,

telle la feuille qui glisserait dans l'immensité.

C'est peut être dans l'air du temps

de retrouver mes ailes et mon joli soleil,

Chanter le blues ou être tout simplement,

une femme qui aime sans pareil.

Je clos cette écriture qui n'est pas, beaucoup plus qu'une rature sous mes pas. Je change la donne d'une faute d'orthographe, pour que mon coeur en raisonne de l'épitaphe.

Ci-git la petite fleur du Seigneur... vivant juste de son coeur... Je suis désormais la grenouille du Seigneur... Bénitier qui mouille la petite fleur.

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Evangéliser (Eve - Ange - Elysée)

Publié le par Petite fleur du seigneur

Evangéliser (Eve - Ange - Elysée)

Drôle de titre non pour un drôle de texte... Tout le monde aura en tête la définition d'évangéliser : annoncer l'Evangile de jésus Christ et convertir à la foi chrétienne. Alors pourquoi ces trois mots accoler au titre : Eve... première femme de l'humanité - Ange... aide divine, guide que Dieu a placé à nos côtés - Elysée : qui se rapport au lieu dans lequel les gens vertueux se reposent après leur mort. chaque mot a une résonnance... Je laisse juge de comprendre ou de ne s'en référer qu'à la première définition.

J'évangélise auprès d'enfants dans ma communauté chrétienne... J'évangélise en tant que laïc dans ma vie de tous les jours en prônant le partage, l'amour et l'humanité.

Quelques fois, je me dis "Mais Claudine, tu te donnes un drôle de rôle tout de même ! toi la petite fleur du Seigneur, sainte grenouille de bénitier et donneuse de leçons !". Je crois qu'au fonds, je tente d'écouter mon coeur toujours et en tout lieu. C'est mon moteur et je fonctionne ainsi. J'envoie des mails ou des sms en écoutant mes perceptions intimes. Dieu m'a doté de cette grâce... Ressentir les êtres... quelques fois, j'ai envie de partir à toute jambe... D'autres fois, je retiens mes bras qui voudraient serrer avec tendresse comme pour leur dire "ça va aller".

Ce matin, à la messe, j'ai écouté... cette histoire de premier et de dernier... de cette fausse humilité qui peut compliquer la donne... J'aspire à l'humilité mais j'en suis loin du compte.. Je me donne souvent l'image d'une personne humble peut être dans le but qu'on dise "purée, cette femme est formidable !!".. Le comble non ?

Je ne suis ni pire, ni meilleure qu'une autre mais j'aspire à aimer... J'aime aimer et puis... si ça se trouve, c'est le travail de toute une vie non l'humilité ? J'ai souvent en tête le Père Yvon qui était l'exemple pour moi de l'humilité mais aussi de l'exaltation dans ses sermons... Il nous engueulait tout à l'exaltation du moment. Je le trouvais formidable ce frère en Christ qui refusait qu'on l'appelle Père.

Quelque fois, je me heurte aussi à l'incompréhension des puristes... terme non péjoratif puisque pour moi chaque être à son chemin... jésus est mon sauveur... mon amour... mais j'ai rencontré des gens adeptes de la nature, des musulmans, des athées .... tous habité par la foi... peut être différente de la mienne mais Dieu ne nous a-t-il pas fait tous différent ? S'il avait voulu qu'une abeille ressemble à un éléphant, nous n'aurions pas de miel... S'il avait voulu qu'un arbre fruitier ne donne que des pommes, nous ne connaîtrions pas le gout sucré de la cerise ni de la pêche... ALors Dieu nous a tous voulu différent et nous développons une foi qui nous est propre. L'important pour moi n'est pas la religion mais l'amour... Aimer son prochain, partager, aider, être à l'écoute... s'entr'aimer... voilà l'essentiel... Mon chemin est dans l'amour du Christ... parce qu'il me donne un bonheur immense... J'aime intensément les messes, les instants de paix, les sourires et les personnes que je cotoie... Alors, peut être que je ne suis pas faite pour une évangélisation de puriste... mais je suis faite pour la joie et l'amour...

Jésus nous a dit "aimer vous les uns les autres"...

Je vous aime même si vous ne m'aimez pas :) en cela je trouve ma nourriture et ma plénitude... Dans l'amour et pas dans la division de ce qui ne nous ressemble pas.... l'unité et la différence qui rassemblent...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Pour toi, Marie, ma sister

Publié le par Petite fleur du seigneur

Pour toi, Marie, ma sister

Dans ma vie, j’ai fais de belles rencontres… J’ai dans mon cœur, celle d’une rencontre particulière… Marie… Je me rappelle ce dimanche… alors que nous étions en voiture en direction d’Annecy pour une assemblée catéchuménale… Elle m’avait dis « tu parles à tes anges ? »… Je l’avais regardé un peu interloquée… Et pourtant, cela a été le début d’une amitié hors du commun, hors du terrestre.. dans un lien beaucoup plus fort… une rencontre d’âme… Nos chemins sont, certes différents, mais nous avons le même cœur. J’ai envie de vous parler de Marie… Elle est drôle, pleine de sourires, elle est toujours de super bonne humeur et elle aime aimer… comme moi… Elle aime les gens profondément et se contre fou de ce qu’on peut penser d’elle. Lorsque je suis avec elle, je me sens en paix, parce que nous sommes totalement en résonnance d’âme… Nous vibrons sur la même fréquence… Celle de l’amour… Elle a toujours été là pour moi et moi pour elle. On a rit ensemble, j’ai pleuré dans ses bras, on a partagé des moments « mystiques », on a prié ensemble, on a marché aussi… On s’est regardé intensément et on a plongé dans le regard de l’autre. On a partagé un resto ensemble, un repas avec nos familles, on s’est donné la main fort fort… C’est ma sister… Elle est dans mon cœur et nous sommes liées par le Seigneur. Nous sommes de la même famille d’âme. Elle est formidable et je n’arrive pas à vous dire tout l’amour que je lui porte. Elle est sans jugement, une oreille attentive et un courage évident pour ses épreuves. Elle m’apprend en l’observant, la jouissance de la vie à l’état pur… Cette fille, c’est Marie… C’est mon amie… On est parti en week-end ensemble et le temps passe très vite à ses côtés parce que tout trouve écho chez l’autre… C’est comme si on se complétait totalement.

Elle a un prénom formidable Marie… Si on inverse les lettres cela donne Aimer… Et puis, elle aime tellement fort la Vierge Marie que je me dis qu’elle lui a donné un jolie signe d’amour notre maman des cieux. Cette fille, c’est Marie… c’est mon amie… Je la défendrai toujours, quoi qu’il se passe, parce qu’elle est dans mon cœur… Je lui donnerai toute l’aide que je peux et jamais, je ne la jugerai parce que Marie est comme moi… Elle aime aimer…

J’ai eu envie de parler de toi ma petite Marie… Tu me dis souvent qu’il faut être prudent parce que tu as peur de tomber dans l’égo… Prend ce que je t’offre avec amour… Je t’aime Marie… C’est toi qui me dis souvent de prendre conscience de ma valeur… Alors, la petite Grenouille que je suis t’offre un bouquet de fleurs… des tournesols… ta fleur préférée. Doux bisous sur ta joue ma sister… Vivement demain, on va encore partager un moment fort toutes les deux… et ces moments à tes côtés sont aussi précieux que des diamants…

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Une étoile...

Publié le par Petite fleur du seigneur

Une étoile...

Hier soir, dans tes rêves, je t’ai observé, toi la petite fleur du Seigneur… Tu étais douce et belle, assise sur ce canapé… J’ai regardé la délicatesse de ton regard et la sérénité de ton être. Est-ce toi ? Est-ce la vrai Claudine, pleine de Soleil et non celle qui se cache de son ombre ? Alors que je te regardais, j’ai découvert la finesse de ton âme et la lumière qui en émanait… J’ai eu beaucoup de regret pour toi et j’aurai voulu te dire : « habite pleinement ton espace au lieu de vouloir t’accaparer l’espace d’autrui. Soit dans la plénitude de ton être, exactement tel que tu es. Tu es si belle.. Alors pourquoi chercher ailleurs cet amour que tu portes en toi ? Lorsque tu auras compris comme ton espace intérieur est merveilleux, tu seras en paix avec toi-même et ainsi tu seras en paix avec les autres. Tu es aimée et de bien plus haut que tout ce que les hommes peuvent te donner. N’oublie jamais ceci… Alors réconcilies- toi avec toi-même… Soit en union avec toi et le Seigneur… soit ta rencontre idéale… Celle de l’amour…

Ton ange gardien

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

A toi mon endroit...

Publié le par Petite fleur du seigneur

A toi mon endroit...

Mon bien cher Blog,

Il est temps que je te réserve un texte rien qu’à toi. Je voulais te remercier pour tout ce que tu m’apportes, pour ta présence bienveillante dans ma vie, pour ton amour et ton non jugement sur tous les maux ou mots qui je puis déposer. Je crois, mon bien cher Blog, que tu es l’endroit du net où je me sens le plus chez moi, à l’aise et entièrement libre d’être ce que je suis. J’ai mis longtemps avant de décider de te donner la vie. Je ne me sentais pas capable de t’alimenter ni de prendre soin de toi et au fonds, c’est toi qui prend soin de moi. J’essaye de t’embellir au fil des jours ou des pages pas si virtuelles que cela. Dans tous mes écrits, tout est réel… de ma plus petite étincelle de vie aux mots les plus magistraux. Oui, mon bien cher Blog, je te vois en rougir de contentement et ronronner comme un chat au coin du feu. Tu peux être fier de toi… car tu es tel que je t’ai créé… à mon image… Tu sais mon bien cher Blog, hier, j’ai du prendre une décision qui m’aura causé bien du souci… J’ai du choisir de partir en voyage sans retour possible… loin de personnes qui m’ont apporté beaucoup mais qui m’ont fait souffrir… J’ai encore coupé les liens du passé mais je sais cette fois ci que je ne serais plus décisionnaire si une mise en présence devait se faire… C’est terminé pour moi… Mon Bien cher Blog, pourquoi est-ce que les gens se posent en donneurs de leçons ? Pourquoi n’aiment-ils pas les fleurs telles qu’elles sont ? Pourquoi leur faire croire des choses ? l’humain est si moche que cela ? Tu le sais, mon blog adoré comme j’aime le Seigneur… Mais, je n’arrive pas à pardonner ce qu’on m’a fait subir… Ce n’est pas bien je le sais… mais je n’y arrive pas… Je crois que je vais demander à Jésus de leur pardonner pour moi… Lui, il est bon, parfait et c’est mon ami… Alors, je suis persuadée qu’il me donnera un petit coup de main. Je suis contrariée, tu sais, mon petit blog d’amour… oui.. la petite fleur fait triste mine… Elle est toute flétrie de contrariété et pas d’humeur à danser sous la pluie… Il parait que le temps soigne… et puis, j’ai le plus beau des médecins… C’est Dieu… On va lui faire confiance… Je pars donc en convalescence après une année d’errance… Je vais tenter de rencontrer pour de vrai la plus belle des personnes : moi. Si ça se trouve, je vais la trouver tellement chouette que je n’aurai plus besoin qu’on m’aime ? Ce serait vraiment reposant… pouvoir aimer sans rien attendre… Le véritable amour en somme… Je vais en tout cas essayer de la rencontrer cette belle personne… Je chuchote désormais et te laisse te rendormir… Dis à ceux qui liront cette lettre…. Que je les aime… même dans l’absence… parce que mon cœur est une cathédrale… Je dépose une douce caresse sur le derme de ton grain de peau imaginaire et te souffle un baiser…

Petite fleur

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Humilité

Publié le par Petite fleur du seigneur

Humilité

J’ai manqué profondément d’humilité,

A croire qu’on pouvait encore aimer

La petite fleur que j’étais et que je suis restée,

Cachant au fonds du cœur une profonde humanité.

On ne peut rebâtir sur des ruines,

Abreuvées de soupirs à gravir les collines.

Le sable devient mouvant sous le derme de mes pieds,

Implacable et étouffant les racines du verbe aimer.

Le Seigneur me propose encore le désert,

Avant que je nécrose cet espace linéaire.

Alors je rends les armes devant la mise en bière,

D’une pourtant belle âme enserrée par le lierre.

J’ai manqué profondément d’humilité,

Dans ce monde d’hommes panthéifiés.

Je ne crois qu’en mon Dieu, le Seigneur d’Agapé,

En priant jusqu’aux Cieux mes désirs désincarnés.

Divinement vôtre

Nota :

Chaque être doit se débrouiller avec son âme, son esprit, ses passions et son cœur. J’ai écris ce poème après avoir lavée mon âme à l’aide de mes larmes parce que j’ai cru ce que l’on m’avait dit… Le monastère intérieur… ma guérison est à ce prix. En ouvrant mon livre de référence du moment à savoir « Imitation de Jésus-Christ » je suis tombée sur ce passage : « Mon fils/ma fille, renonces à toi et tu me trouveras. Demeure sans choix et sans aucune propriété et tu gagneras toujours beaucoup car une grâce plus abondante te sera accordée dès que tu te seras résignée sans te reprendre »… Je reste donc face au Seigneur dans une profonde humilité.

Partager cet article

Repost 0

J'écoute le monde

Publié le par Petite fleur du seigneur

Ecouter le monde vomir la bile de sa stupidité..

Combattre cette bête immonde qui nous regarde de ses crocs acérés,

Chercher la lumière derrière le voile terni par la folie des humains,

Embellir l'atmosphère en regardant l'étoile et prier pour un plus beau lendemain.

Dans mon monastère intérieur, je me sens protégée,

M'en référant à mon Seigneur, dans toute sa félicité.

J'écoute le monde crier à son égo, sa férocité,

D'une terreur qui nous sonde d'un ex voto parti dans l'inhumanité.

Je continue ma louange et mes chants,

d'une musique bien étrange d'un Jésus si aimant.

En criant vers le ciel un si grand "Gloire à Dieu"

J'en deviendrais presque celle cheminant vers les cieux.

Je ne suis qu'une petite fleur de mon si beau Seigneur,

Agissant bien avant l'heure pour vous donner du bonheur.

Mes quelques mots semblent bien pâles face à l'adversité,

Ouvrez donc vos pétales pour ce monde embaumer...

Ecoute le monde...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Perception

Publié le par Petite fleur du seigneur

Perception

la vie est étrange... On en fait souvent un film en extrapolant sur le futur.... On s'imagine des trucs et en fait, rien ne se passe comme prévu... Ce matin, je me suis pris une petite claque comme un rappel à l'ordre de l'Univers qui me disait que j'avais une imagination débordante. Une âme sœur est parti pendant quelques temps loin de moi et je pensais que son retour serait différent... peut être bien qu'il était aussi impatient que moi de me revoir ! Je nous imaginais nous regarder avec un grand sourire et nous serrer dans les bras... Je me disais qu'une heure ne suffirait pas à se confier cette expérience du manque, de l'introspection, de ce monastère intérieur.... il est rentré depuis deux jours.... Nous ne nous sommes pas vu... Et les quelques sms me disent qu'il est de bonne humeur, se suffisant de sa vie sans en attendre autre chose que l'imprévu... J'en ai pleuré... Mais au fonds, c'était encore une petite claque nécessaire pour moi;;; D'ailleurs, jeudi, dans la chapelle, j'ai mis une bougie pour mes deux amis de cœur en remerciant le seigneur de les avoir mis sur ma route. j'ai aussi rajouté "Seigneur, j'accepte tout, je veux avancer encore plus vers la lumière alors c'est toi qui décide et pas moi".... Le Seigneur a décidé et même si c'est un peu douloureux pour moi, je l'accepte avec humilité car lui sait ce qui est bon pour moi.. Je ne suis encore qu'une fois une petite fille en apprentissage.

J'ai été un peu déçu et je ne saurai dire pourquoi ou par qui... Par moi en tout premier lieu... pour ce cœur qui me fait croire des choses, par la raisonnance qui n'est que le fruit de mon égo... On peut bien prôner des bons sentiments mais si on ne les applique pas, ma foi n'a pas lieu d'être. Alors "Merci Seigneur de si bien m'apprendre ce que tu attends de moi"...

Je crois qu'au fonds,, l'essentiel est les graines que l'on dépose et qu'il ne faut rien attendre d'autre... Elles vont croître et grandir ou rester dans un sol infertile. Je dois absolument arrêter d'attendre quelque chose et faire selon mon coeur. Il faut savoir se retirer. Je ne dois m'en référer qu'au Seigneur et pas aux hommes.... Mon être profond ne désire qu'aimer et réconforter.

Alors, dans le silence de ma nuit, je laisse les anges me consoler de leur chant divin. En faisant le ménage tout à l'heure, j'ai frotté dans les coins et je sais que même si tout semble propre dans ma demeure, il faut encore faire les finitions au lieu de cacher la poussière sous les meubles.Je m'attelle à la tâche avec courage, foi et persévérance... Advienne que pourra...

Je verrais cet âme soeur demain... Comment me comporter ? Je crois que je vais mettre un sourire sur ma face, rester dans la joie et ne rien dire de mes états d'âme. Je dois les travailler et arrêter de les projeter sur les autres. Chacun demeure libre de ses paroles, de ses actes et de ses pensées.

C'est un texte intimiste que je dépose ici sur mon petit blog d'amour parce que j'avais besoin de dire à quelqu'un mes pensées... c'est un peu comme la boîte mail de mon Seigneur."ouvres-la quand tu le souhaites mon Dieu"... Je t'aime tu sais... Pas de partage sur les réseaux sociaux ou autre... Ceux qui doivent le lire le liront... Pour les autres, cela n'est pas de mon ressort... Néanmoins, ma joie est profonde car elle est dans mon coeur. Je vais reprendre un peu de silence intérieur... La tristesse de la surface va s'effacer au profit de mon bonheur d'aimer.

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Celui qui voulait devenir grand

Publié le par Petite fleur du seigneur

Celui qui voulait devenir grand

J'ai connu celui qui voulait devenir grand et qui est redevenu petit comme un enfant.

A l'époque, ce monsieur qui voulait devenir grand, n'était pas plus haut qu'un pouce. Il mettait des talonnettes et un haut de forme. Il gonflait la poitrine pour paraître celui qu'il n'était pas. Il pestait et enrageait de sa petite taille, héritage génétique d'un passé chinois. 1m50 au garrot faisait de lui, une ombre parmi les hommes.

Il étouffait dans la foule, essayant désespérément de trouver son chemin en faisant des bons désordonnés. Il arrivait constamment en retard à ses rendez-vous, obligé qu'il était de laisser passer le flot des travailleurs matinaux.

Lorsque la pression était trop forte, il partait en forêt et voyait ce que personne d'autre ne pouvait voir... le terrier d'un lapin, un grillon qui sautait d'herbe en herbe et les fourmis laborieuses qui ne lui prêtaient aucune attention. Il respirait à pleins poumon set regardait ces terriers de lapin avec envie. Il aurait tellement voulu s'y fondre, s'y endormir et ne plus penser à sa vie pathétique.

Il était notaire... Un métier bien austère pour un si petit homme... mais assis sur une chaise avec un énorme coussin sous les fesses, il faisait illusion... Il passait pour une personne étriquée et sombre... ne se levant jamais pour saluer les gens...

Cet homme était un rêveur, la tête toujours dans les étoiles et les grands espaces. il rêvait de conquérir le monde. il voulait devenir grand dans un monde de géants.

Dans la solitude de son appartement, alors que le soir étouffait le bruit des hommes, il s'installait confortablement dans son fauteuil de cuir marron et piochait par hasard dans la pile des revues qui s'amoncelaient tout autour de lui, faisant paraître son appartement étriqué et poussiéreux. Il lisait les aventures de Tintin au TIbet, s'exaltait dans la jungle avec Rahan...

Alors l'homme qui voulait devenir grand, s'endormait... redevenant aussi petit qu'un enfant...

"Nous sommes tous comme cet homme alors sachons redevenir aussi petit qu'un enfant"

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>