Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un soir, une rencontre

Publié le par Petite fleur du seigneur

Si je devais donner un nom à cet être d'exception, ce serait mon bel oiseau frêle mais si fort et dont le regard illumine la pièce toute entière. Il a une chevelure jusqu'aux fesses avec des dreadlocks qui ondulent et qui sont parés de quelques bijoux. il a des yeux profonds, une peau mate et un accent de son pays, le Chili... Il est chaman cet homme, spécialiste des pierres et créateur de bijoux. Il émane de son être tout l'amour des cieux, le parfum de la terre et la chanson de la nature. J'aime cet homme si gentil, si doux, dans l'écoute et le non jugement. Je l'écoute parler... parler de son voyage et de ses 15 jours passés au Brésil, en Amazonie dans une tribu. Je l'écoute nous parler des êtres illuminés qui pour lui n'existent pas; il se pince la peau et nous dit "nous sommes tous des humains, pas de petits ou de grands. Les êtres dits illuminés portent des masques. Nous ne sommes pas sur cette terre pour autre chose que d'aimer, dans nos rencontres, mon frère, mon mari, mes enfants, mon voisin, mes rencontres"... Vivre ces partages dans l'amour, l'écoute et ainsi apporter un peu d'énergie positive à ce monde.". Il nous a parlé des énergies sur cette terre et de la plus puissante de tous : l'amour. il nous a parlé karma et aussi de ce qui se passait sur la terre actuellement. Il dédramatise beaucoup de choses et il nous a regardé. J'aime cet homme et il m'aime.. Il nous aime... Je l'ai regardé sourire, être ce qu'il est sans aucun masque alors que dans la douzaine de participants que nous étions, je pense qu'il y avait beaucoup de masques... Peut être moi aussi d'ailleurs... Il nous a parlé de l'humilité... Laisser tomber son égo pour rester humble sans aucune autre attente que ce que l'univers nous donne... Flotter libre et sereinement sur la terre tel la feuille sur la rivière... Oui, j'ai aimé cette rencontre et elle m'a aimé aussi.. C'était un dialogue doux et serein et il m'a apporté beaucoup plus que n'importe quel cours d'être dit "illuminés".;. J'ai envie de vivre dans la paix et la sérénité... Merci Seigneur pour ces êtres que tu mets sur ma route... ce sont de belles personnes et elles me font avancer avec coeur sans aucune culpabilité ni vitesse...

J'ai aimé ce soir...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Pensée du jour

Publié le par Petite fleur du seigneur

"ne soit ami qu'avec toi-même. Cela t'évitera bien des désillusions."

Partager cet article

Repost 0

Je te loue mon amour, mon jeshua

Publié le par Petite fleur du seigneur

Partager cet article

Repost 0

Angélique

Publié le par Petite fleur du seigneur

Angélique

J'ai envie de t'écrire mon Angélique. Tu te rappelles, je t'appelais mon Ange des cieux parce que je t'ai toujours trouvé digne d'un ange étoilé par ta douceur, ton pardon, ton partage et ton don d'aimer. Je ne t'ai pas oublié mon ange des cieux parce que j'imagine ton rire cristallin et aussi tes yeux plein d'étoiles et de rire. Sans t'avoir jamais vu, je sais que nous partageons beaucoup plus qu'un réseau social ou un site spirituel. tu es moi et je suis toi. Me liras-tu ? Liras-tu cette lettre envoyée par la voie de mon royaume ? celui de mon blog ?

Au fonds je ne sais pas et est-ce important en soi ? Je t'aime tu sais... et bien plus que je ne pourrais jamais te le dire. Mes pensées s'envolent souvent vers toi et je ne doute pas que tu le sentes toi qui a une ouverture sans pareil vers ton prochain. Je t'ai souvent chahuté aussi dans cette voie spirituelle qui m'emmenait où je ne sais où. Je t'ai souvent reproché des choses alors que j'aurai du me reprocher ces mêmes choses. Mais l'univers me montre mon propre scénario.

Je suis seule tu sais désormais... J'ai encore ma sister d'amour, Marie mais je suis seule... sans certaines personnes si chères à mon coeur. Il paraît qu'on ne peut vivre avec des regrets alors je n'en aurai qu'un : ne pas avoir réussi à conserver ce trésor d'amour que le Seigneur m'offrait sur un plateau. Mais je continue à aimer tu sais parce j'aime aimer. C'est tellement doux et serein.

Je me fortifie dans ma foi et je tente aussi de séparer le bon grain de l'ivraie qui persiste encore dans mon coeur. Je voulais te dire mon Ange des cieux, que tu es précieuse pour moi et beaucoup plus que je ne pourrais jamais te le dire. J'espère bien qu'un jour, nos liens terrestres se renforceront mais je me contente pour le moment de l'éther car cela ne m'empêche pas de vous aimer... toi et tous...J'ai un peu l'impression d'être en exil mais j'ai tellement fugué souvent de ce refuge de liberté que je ne peux que m'en prendre qu'à moi-même. Lorsque je revenais après une petite fugue, je pensais être accueilli comme l'enfant prodigue... Quel orgueil en moi j'avais à gommer. J'étais à nouveau accueilli dans mon espace de liberté mais j'étais tellement épris de ce besoin d'attentions constants que je ne me satisfaisais pas de ce qu'on m'offrait; Je n'ai jamais eu beaucoup de patience tu sais mais désormais je m'essaye à la patience.

Ce soir, j'avais envie de t'écrire mon Angélique parce que je t'aime. Peut être bien que tu me liras ou bien peut être pas mais tu as du prix à mes yeux. le reste est illusoire. Je souris parce que mon blog peut vraiment s'apparenter à un journal intime, journal de maux, journal d'amour mais il me ressemble tellement ! Il est moi et je suis lui et la plume me laisse libre d'exister tel que je suis sans tabou.

Je t'aime fort jusqu'aux étoiles angélique des cieux parce que tu es une petite étoile si brillante qu'elle ne peux qu'exister dans le coeur des gens.

je t'embrasse avec toute la tendresse de dieu le père.

ta petite soeur Clo

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Le silence

Publié le par Petite fleur du seigneur

On dit que parler libère... Je crois qu'au fonds, il faut savoir s'exprimer et dire ce que l'on pense mais j'ai appris qu'on ne peut pas faire passer quelque chose à quelqu'un qui ne le souhaite pas. Très souvent, le silence est la voie de la sagesse parce que ce silence est libérateur. Chaque être doit être libre ou non d'entendre l'autre. Je me sens bien en mon être car personne ne peut comprendre ce qui le compose... Personne n'a le pouvoir de pouvoir cerner ce que je suis, à part moi-même. Ce n'est pourtant pas triste mais au contraire protecteur. La vie m'apprend... Elle m'apprend qu'on ne peut vivre à travers les autres et qu'il faut s'aimer suffisamment pour ne pas avoir besoin des autres... On doit pouvoir partager mais sans ressentir de manque lorsque l'autre décide une trêve... Oui, la vie m'a bien appris l'autonomie et l'indépendance. C'est une leçon, certes dure à assimiler, mais salvatrice et libératrice. J'ai vu les étoiles dans mes yeux et ressenti l'amour qui émane de moi. Il est sur puissant comme une poussée d'adrénaline puissance 100 000... Il faut laisser cet amour se distiller à l'intérieur et à l'extérieur sans le laisser s'exalter entièrement parce qu'il peut emprisonner l'autre aussi...

Tout est leçon de sagesse en ce monde... C'est étrange pourtant parce que d'avoir réussi à appréhender cela n'enlève pas encore l'amertume que j'ai en moi... amertume d'avoir l'impression de m'être trop livrée à quelqu'un qui n'était pas prêt à recevoir...

J'ai appris que tout était leçon et que rien n'était punition. "Ce qu'on n'apprend pas dans la sagesse, nous l'apprenons dans la douleur"... je me sens beaucoup plus sereine désormais en mon sein parce que personne ne me fera douter de ma valeur, de ma route, de ce que je veux vivre et de ce que je suis... mon coeur brûle d'amour... Je suis heureuse lorsque je prends de la hauteur pour observer chaque situation inhérente à ma propre route.

Je trouve la route magnifique même si je dois me séparer de certaines choses qui ne me conviennent plus, de certains nœuds d'amour qui étouffent au lieu de libérer. J'aime bien ce silence de mon être. Il m'emporte vers d'autres horizons beaucoup plus beaux que ceux que j'ai entrevu. C'était chouette tout de même parce que l'exaltation élève... mais l'exaltation n'est pas la vie... l'amour est la vie... Le vrai amour et pas celui des humains...

J'ai encore envie de te dire que je t'aime Dieu... Tu m'apportes tellement... Hier soir, en allant me coucher, j'ai vu un paquet de mouchoirs en papier vide juste sur mon oreiller... j'ai souris et je me suis dis "fini de pleurer désormais"... Oui... Il est temps de poursuivre ma route beaucoup plus sereinement et de continuer mon projet d'édition.

Je sais que certaines personnes seront tristes parce que je ne me dévoilerai plus comme je l'ai fais. j'ai envie de leur dire de ne pas l'être parce qu'ils sont importants pour moi et surtout pour eux. Chacun doit pouvoir voler en toute liberté. Je reprend mon envol tel un aigle libre et sans contrainte.

Oui, je suis heureuse... à tout jamais.. parce que même sans certaines personnes, je ne serai jamais seule... immensément heureuse de l'amour de ma vie, Jeshua... les anges sont là et m'accompagnent et j'ai de merveilleux regards dans ma paroisse, des rires et aussi plein d'amour à distribuer... Aimer et réconforter... Quoi qu'il arrive et quoi qu'il advienne.

Je t'aime Dieu... Merci de si bien m'apprendre... de ta guidance et de ton amour infaillible et inaltérable... Je sais que tu ne me lacheras jamais la main parce que tu m'aimes telle que je suis, dans mes fragilités et dans mes failles... Je te rends grâce et chante ta gloire... pour l'éternité...

ta petite fleur

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

poème du soir

Publié le par Petite fleur du seigneur

J'aurai voulu que tu lises entre les mots,

ce que par pudeur je n'ai su dire,

Alors à la lueur de mon stylo,

Je vais tenter de les écrire.

J'avais cru rencontrer un autre moi,

Partageant une complicité hors du commun

Et même au travers de ma foi,

Vibrant d'un amour fort, et bien au delà de l'humain.

Tu n'as pas vu ma sensibilité,

Des paroles dites et qui m'ont fais du mal,

J'ai été gravement blessée,

Que tu ai pu supposer une perversité animale.

Tu as reculé à toute jambe loin de mon être,

Préférant le silence à une amitié sincère,

Te détachant dans ce qui te semblait le paraître,

d'une petite fleur qui se voulait juste prière.

Me prends-tu vraiment pour ce que je ne suis pas ?

Ou est-ce une protection contre ton intégralité ?

As-tu donc une si piètre opinion de moi ?

Ou de tes désirs qui resteront inavoués ?

Je me regarde dans les yeux fière de ce que je suis,

je ne suis qu'une femme avec un coeur immense,

Dévoilant entièrement mon jardin fait de pierres et de rubis,

je cache mes larmes désormais en partance.

Comment garder une amitié sincère sans contact ?

Marcher sur des oeufs est loin d'être ma spécialité,

J'aime la vérité, mais je ne sais le dire avec tact,

Que je t'aime comme une partie de mon identité.

J'ai été blessé et tu ne l'as pas vu...

Ce sera le dernier texte que je t'écrirais...

Désormais je vais revenir à mes premiers amours... les mots d'amour... pour ce que je suis... j'avais cru que tu m'aimais pour ce que j'étais... je ne changerai pas... même pour la plus belle des étoiles... je ne me changerai pas... on me prend telle que je suis... ou alors... on fait comme tu l'a fais... on se détache puisque tu es beaucoup mieux ainsi... J'ai encore un peu d'amertume, je dois bien l'avouer... je ne pleure plus après avoir beaucoup pleuré... Ce n'est jamais facile de laisser s'envoler quelqu'un qu'on aime profondément... mais tes désirs seront les miens...

divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Pour la vie

Publié le par Petite fleur du seigneur

Je me pose une question en ces temps troubles... toute la France se mobilise parce que des centaines d'innocents sont morts ou blessés dans leur chair... Un pays tout entier est traumatisé... parce que cela se passe ici... et maintenant... Et pourtant... ces massacres, ces millions de vies détruites par la fureur des extrémistes sont perpétués depuis la nuit des temps... Je pleure ce jour pour l'humanité toute entière qui a choisi l'ombre à la lumière, le profit à la solidarité, la haine à l'amour... Je pleure les plaies du christ qui s'est donné pour nous, les hommes, par amour et dans l'amour..

Tant de pays sont en souffrance, tant de vies brisées par la haine d'une poignée d'humains qui ne recherchent que le pouvoir, la vengeance et la mort. Il y a tellement de peines dans le monde tout entier... Mais pour la plupart des gens, c'est ici et maintenant... Nul se sera épargné par les temps troubles qui s'accompliront avant la venue du Christ sauveur...

La seule façon de gagner est de rester dans l'amour, la lumière et la solidarité. J'ai mal ce jour... pour l'humanité toute entière, pour moi aussi... Pour cette tristesse qui me poursuit et qui gagne sur l'amour que je porte en moi...

Est-ce donc encore un leurre de penser à sa propre peine alors que des millions de personnes souffrent dans leur chair ?

Ce matin à l'église, j'ai prié... pour l'humanité tout entière et aussi pour moi, petite fleur du Seigneur qui a été blessé par des paroles, de l'indifférence et un abandon manifeste... J'ai refermé ma corolle au monde qui m'entoure pour rester désormais en moi et en Dieu... j'ai eu si mal... J'ai encore si mal... d'avoir cru en l'homme... d'avoir cru qu'il pouvait y avoir des être sur cette terre dans l'unité... Au fonds, on peut se prévaloir d'être chrétien et bon, chaque être prêche pour son propre bien être... Alors que chacun soit bien en son sein... Je continuerai à pleurer avec toi si tu pleures, à souffrir dans tes plaies si tu souffres et jamais, si tu viens vers moi, je ne te laisserai tomber pour mon propre bien être... jamais... car j'aime aimer... et ce n'est pas une parole en l'air... Je ne fais pas par devoir ou parce que le dogme chrétien me le demande...Je fais parce que j'aime... par tous les pores de ma peau...

SI Le Christ ne peut soigner mes plaies, alors qu'il les guérisse et les remplisse de compassion et d'amour pour l'humanité toute entière... Mon coeur saigne ce jour d'avoir aimer naïvement... Mais je continuerai à aimer... à la folie... Je suis si triste de voir que je ne suis pas de ce monde... Mais je n'arrive pas à m'enlever ces larmes qui perlent dans mon coeur d'avoir cru en l'humain...

Puisse le Seigneur m'expliquer pourquoi je suis si différente des autres dans leur comportement, leur propre protection contre moi... je n'étais qu'une petite fleur du Seigneur... faite pour aimer... sans entacher cet amour de ce qu'on a pensé de moi... Au fonds, c'est peut être cela qu'on veut me faire comprendre... Aimer sans se livrer... plus jamais... j'ai été profondément blessé dans mon être essentiel... Celui du coeur du Coeur...

Je t'aime Dieu.. merci de ta guidance, de ta présence dans ma vie, merci pour ton amour profond et véritable, le seul qui me comble de tous mes désirs...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

1ère fois

Publié le par Petite fleur du seigneur

Pour la première fois de ma vie,

j'ai compris ce qu'était le fait d'être seule face à soi-même,

Je ne sais si cela portera du fruit,

d'exister sans les yeux de quelqu'un pour refléter mon doux diadème.

je n'ai plus ni sister ni brother à mes cotés,

Et j'ai comme seul ami, mon doux Seigneur,

Serais-ce à dire que toute ma vie je me suis plantée ?

D'avoir voulu être aimé parmi les fleurs ?

Je n'en sais rien et je m'en moque,

Je me regarde tel que je suis,

Dans un parfum d'une nouvelle époque,

sans apparat et sans rubis.

Il faut du courage pour aller sur ce chemin,

Je ne faillirai pas car j'ai promis,

Que même seule j'écrirai mon parchemin,

Celui d'une douce et belle folie.

La folie d'aimer par dessus tout,

Etre petite graine d'amour sur la terre,

Et même si je dois le faire sans atout,

Je resterai pour mon jésus, ce doux mystère.

Je t'aime Dieu... tellement...

Laisse moi me lover dans tes bras...

Tu es mon tendre amant,

J'ai eu un père mais jamais un papa.

Alors soit mon papa, celui qui avec tendresse,

Me caresse de ces bras dans toute ta délicatesse.

Je t'appellerai papa dans mes prières,

Tu seras mon sanctuaire.

Je suis trop déçu par les hommes,

J'y ai cru Seigneur !! vraiment !!

mais aimer c'est quoi en somme,

juste être fleur et ton diamant.

Je continue ma mission à ma mesure,

En manque d'érudition de démesure...

Soit mon alpha et oméga, mon cher papa,

Que je me repose à l'ombre de tes bras...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Ma solitude

Publié le par Petite fleur du seigneur

La seule qui reste une amie fidèle dans un lien fraternel... le vrai... pas celui qui est un leurre... Elle ne me quitte jamais et me tient la main... Présence aimante que ma solitude qui me remplit de Dieu... Je suis tout de même triste ce soir de voir que je ne suis décidément pas de ce monde... Le détachement n'est pas l'abandon.. certainement... mais on peut abandonner l'autre en se détachant... et on peut en souffrir même dans la fraternité... que le seigneur me guérisse... de la déception que j'ai des hommes...

Partager cet article

Repost 0

On fait comme on peut

Publié le par Petite fleur du seigneur

« On fait comme on peut »

Cette phrase, je la dis très souvent… Chacun fait comme il peut… Je l’aime bien parce qu’elle permet la compassion, de comprendre l’autre et surtout d’accepter. Cela enlève très souvent une grande part de blessure.

Et pourtant…

Le manque est là… manque d’une amitié qui me faisait beaucoup de bien… Manque de cette attention dont j’ai grandement besoin… Je repense souvent à cette phrase : Dieu seul doit te suffire. Je suis encore bien loin de ce chemin de sainteté car je regarde les choses en face : Dieu seul ne me suffit pas pour le moment.

Et pourtant…

J’accepte que les besoins de l’autre ne soit pas les miens… J’accepte cette solitude face à moi-même, à ce que j’ai à travailler en moi. J’aurai tellement besoin qu’on me tende une main pour m’aider à me relever…

Et pourtant…

Je suis toute seule… je n’ai personne pour m’aider… plus personne… à part Dieu… donc… Dieu seul doit me suffire et si je suis seule c’est qu’il pense que je dois être seule… J’ai touché ses plaies… j’ai enfoncé mes doigts dedans et j’ai senti son sang, sa souffrance, son humanité divinisée et je me suis dis que mes plaies ne sont qu’une infime partie des siennes…

Et pourtant…

Qu’est ce que j’ai mal… Et je suis seule… sans plus personne que mon âme… Beaucoup d’êtres me frôlent et je souris… Ils ont l’air si bien… mieux sans moi apparemment… Alors je fais comme si… Je fais comme si j’allais super bien… Et d’ailleurs, vais-je si mal ? Ce n’est pas si mal que cela d’être toute seule d’ailleurs… Cela me permet de rester dans mon monde rien qu’à moi…

Et pourtant…

J’aimerai l’espace d’un instant pouvoir voir mes anges, leur amour, qu’ils me caressent de leurs ailes et qu’ils m’emportent avec eux dans le ciel d’argent... Ce matin, le chant sur RCF m’a fait du bien… La chanson parlait du royaume de jésus et de la hâte d’y être pour l’éternité…

Et pourtant…

Je rends grâce à Dieu pour ma croix… Il sait mieux que moi… solitude des hommes pour l’amour De Dieu… Que le Seigneur me guérisse… Il le peut… Je le sais.. Car il m’aime…

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>