Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Liberté

Publié le par Petite fleur du seigneur

Coucou mes amours ,

grande nouvelle ! après mûres réflexions, je reste parmi vous. Mon blog évolue désormais...

Fini les états d'âme étalés à la face du monde...

Ce blog est désormais dédié à la lumière, aux rêves, au chant des oiseaux, aux belles choses de l'existence... Je reprend mes listes journalières de petits plus de ma journée...

Je ne partagerai plus que la positivité et plus autant d'expériences personnelles...

je crois que j'ai fais passé ce qui devait passer aux personnes concernées...

La porte du passé se referme....

Un nouveau jour paraît et rosit en un magnifique levé de soleil...

Au fait...

Je voulais vous dire... je vous aime... tous vachement fort...

vous êtes super.... aimez vous assez pour que le monde vous aime...

Je suis heureuse ce soir...

Je vous embrasse du fonds de mon coeur...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Pagination

Publié le par Petite fleur du seigneur

Pagination

J'ai l'impression de remplir un vieux grimoire plein de formules quelques fois magiques et d'autres fois pathétiques... Ce blog est un cahier sans fin qui se noircit au fil de ma vie... Je me disais qu'il était vraiment difficile pour moi de laisser partir ce qui n'est plus pour créer un nouveau monde... ou plutôt pour recréer mon nouveau monde... Le recréer plein de lumière et de joie, plein d'espoir et d'amitié... Plein de ma réalité de coeur... car ce coeur brille toujours... avec vaillance... Je crois que je dois désormais tirer le rideau... Quelle tristesse... oui... tristesse infinie de s'apercevoir qu'on peut donner, donner et encore donner mais que les donneurs de leçons sont ceux qui ont reçu mon amour... Je ne me suis jamais affichée comme donneuse de leçons et je crois que je ne le ferais jamais parce que... je continue à aimer aimer... oui j'aime aimer...

Je me demande souvent si c'est moi qui suit dans le faux... j'ai du louper un truc... ce n'est pas possible...ai-je trop de fierté en moi ? est-ce que je me met trop en retrait ? Je me rend bien compte que le vide se fait petit à petit... ma famille... mes ex amis... et je me retrouve face à moi-même... Oserais-je dire que je ne suis pas si mal d'ailleurs ? Seule, on peut rêver à l'infini et continuer à croire en l'amour... Mais comment aimer si on est seule ?

Je suis en phase de réflexion à me demander si je ne vais pas me retirer tout bonnement du net... de cette vitrine artificielle qui fait tant souffrir et aussi qui permet des dérives alors que dans la réalité tout semble si simple...

Je rends grâce à Dieu pour mes amis de coeur... des vrais amis... Je rends grâce à Dieu pour ma petite Marie, pour jeff, pour marie-Christine, pour Marlène, pour Chantal et Thierry, pour Alexandre... Pour toutes ces personnes qui m'ont aimé pour de vrai sans jamais essayer de me mentir ou de me faire croire des choses... Oui... merci Seigneur de me montrer le chemin de la lumière...

Je ne sais pas comment m'en sortir mais.... je vais y arriver... C'est obligatoire... Puisse le Seigneur arroser sa petite fleur... Dans quelques temps, ce blog n'existera certainement plus et j'en recréerai certainement un autre beaucoup plus soft... beaucoup plus moi... beaucoup moins intime... Je vous aime vous savez ceux qui me lisent, pleurent avec moi et sourit avec tendresse à mon encontre... Je ne vous aime pas, tout ceux qui se sont jouer de moi et se sont moquer de mes sentiments (bon d'accord, je vous aime tout de même parce que je suis une andouille)

Allez zou... je vais retrouver mon intérieur... faites de beaux rêves.

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

La spleen attitude

Publié le par Petite fleur du seigneur

La spleen attitude

J'écoute derrière la porte,

le bruit du monde qui soupire,

M'étais-je cru tellement plus forte,

Pour amnésier mes souvenirs ?

J 'ai vraiment un peine immense,

au centre de mon coeur,

battement d'un organe en souffrance,

Etouffant la petite fleur.

j'ai réellement cru pouvoir guérir,

de ce spleen qui me suit depuis toujours,

Nostalgie ou il faut vivre ou périr,

dans un monde qui manque tant d'amour.

Je crois que j'ai rendu les armes,

Posant un genou au sol,

Inondant de toutes mes larmes,

Ce cahier remplit de paraboles.

Pourquoi vouloir aimer encore,

Alors qu'on ne m'aime pas,

Pour paraître encore plus fort,

et me cacher derrière mes apparats ?

Je n'ai guère de solutions,

à faire des plans sur la comète,

manquant sérieusement d'érudition,

et d'oxygène sur cette planète.

Je n'ai pas envie d'être encore en peine,

pour les quelques années qu'il me reste,

Et sans vouloir être une reine,

Je veux pousser dans l'herbe verte.

Je suis très triste ce soir...

Je n'y crois plus...

Alors je brise ce beau miroir,

A ressasser ce que j'ai déjà vécu.

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

L'inconnaissance

Publié le par Petite fleur du seigneur

L'inconnaissance

Je retrouve la légère houle de la mer qui me berce au vent de la vie. La tempête s’est apaisée. Qu’importe la violence des flots déchaînés… Rien ne me fera sombrer parce que je l’aime… Mon Seigneur, mon Roi, ma vie…

Je me suis détournée des faux soleils, des ombres artificielles qui me donnaient la nausée. J’aime la vérité et non l’illusion. Et surtout… j’aime les gens… profondément… sans faux semblants… dans toute leur humanité… Cela m’est égal qu’ils ne soient pas complètement conscients de vivre loin de leur âme… Je les aime… tout simplement…

J’entre à nouveau en mon centre où le souffle tenu de mon cœur me murmure « Je t’aime ma petite fleur, je suis ton beau Seigneur ». Oui, mon Seigneur… toi seul peut m’apporter la respiration nécessaire à ma vie… cet oxygène pur et non pollué…

Je souris ce jour… je souris à nouveau à la vie.. dans toute sa splendeur et sa grandeur… Il fait gris mais la lumière passe toujours même à travers les nuages. Je pense à ce livre que je lis en épicure « la nuage de l’inconnaissance »… Livre d’un mystique anglais qui me diffuse un message comme un thé qui infuse… en y versant son essence et son arôme… On y parle de ce nuage qui se trouve entre Dieu et les hommes… Dieu insondable… et c’est en entrant dans cette inconnaissance que paradoxalement on s’en rapproche… On se place aussi entre un nuage de l’oubli et les autres hommes pour rester les yeux vers cet inconnaissance…

Mon cœur brûle parce que je sais que je touche du doigt quelque chose d’immense et que ce nuage de l’inconnaissance devient virtuose de mon cœur… Chut… Ecoute… les notes angéliques rejoignent mon cœur… et la pureté de la symphonie cristallise les gouttes de sueurs et de sang d’un doux labeur…

A cet instant précis… je suis heureuse… parce que je sais qu’il me faut refermer la porte de ce passé qui me freine et ne m’apporte que peines et tracas… On ne peut d’ailleurs en vouloir à personne… Chacun est libre d’agir comme il le souhaite… mais j’ai décidé de rester quoi qu’il arrive dans l’amour et de faire confiance à l’univers…. Je t’aime Dieu… Du plus profonds de mon âme… et toi, tu m’aimes tel que je suis… Amen

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

tourner la page

Publié le par Petite fleur du seigneur

tourner la page

J'en frissonne... cela fait tellement de jours, de mois qu'il me manque... Il serait peut être bien temps que je tourne la page non ? Ce n'était pas un ami... Un ami c'est quelqu'un qui nous aime pour ce que nous sommes... qui sait pleurer avec nous... qui pose un regard plein de compassion et pas un regard de moquerie devant la souffrance... J'ai tellement cru qu'il était mon ami... Je n'écrirai plus dans le vide... Et si cet "ami" passe par la, qu'il sache que je vais y arriver... Je l'ai appelé... Il n'est pas venu... sourire... pauvre petite fille de Dieu qui au lieu d'appeler directement le boss passe par des lumières artificielles sans âme...

Je crois que j'ai été au bord du gouffre encore une fois et je crois que je ne vais pas très bien encore une fois... On récolte ce que l'on s'aime... et quand on aime pas bien, on récolte sans les aime...

Ce matin, je suis montée dans mon endroit, le Carmel, avec un ami particulier dans mon coeur..; un vrai ami... une vraie main sur mon épaule... je regardais mon Jésus en croix et au moment de l'eucharistie, j'ai pleuré... J'ai essayé de comprendre pourquoi... Une nostalgie ou une fatigue de l'école de la vie.. J'aurai besoin de mes deux mois de vacances dans l'éternel... mon vrai ami a saisi mon trouble et n'a rien dit... Il m'a laissé dans mon moment à moi et en sortant m'a dit "ça roule Poulette ?"... Sourire... oui, ça roule mon cher frère d'âme.... Comment cela pourrait-il en être autrement ? Le seigneur est mon berger...

Nostalgie d'une naissance annoncée et d'une mort qui tarde... je crois qu'il est temps que je me retire dans mon cocon loin du monde et de ses contraintes... Je n'attend désormais plus rien de personne parce qu'à chaque fois que j'ai demandé, je n'ai pas reçu... Je n'ai plus une bien grande estime de moi-même et plus d'égo spirituel... Et si je devais m'adresser à quelqu'un, ce serait à Dieu :

Bonjour Dieu... Tu sais que je vais pas très fort ce jour... enfin... depuis quelques jours... Tu le sais que je te demande guérison depuis plusieurs mois et je sais aussi que pour guérir il faut mettre en lumière chaque plaie... Mais Dieu... ça me fait mal tu sais !! Mal de voir à quel point j'ai des choses à travailler... Tu sais dieu... je vais demander à un de tes anges qu'il vienne se blottir tout contre moi pour que je puisse m'endormir contre quelqu'un... Il me couvrira de ses ailes et je serai bien, non ? Ô Seigneur, tu es mon amour éternel... Je t'aime tellement... Je t'offre mes larmes pour l'humanité... J'ai eu mal Seigneur tu sais... vraiment beaucoup beaucoup mal et je ne sais pas comment me guérir... Cela fait beaucoup tu sais..; depuis le mois de janvier, cela fait beaucoup pour mon petit coeur...tu sais Dieu je me suis cru particulière, super lumineuse et tu m'apprend l'humilité... J'ai besoin de toi Seigneur et je crie vers toi !! Viens apaiser mon coeur blessé.. Il n'y a que toi qui puisse me guérir... ou alors revenir me chercher.. Je ne sais pas ce qui serait le mieux pour moi alors je te laisse décider... Amen

Encore une prière intime... Je publie sur le blog ou je publie pas... Ce blog est ma bouteille... que je jette à la mer... Il me permet de m'exprimer et surtout de ne rien attendre de personne... Merci d'exister mon cher Blog...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

pour vous

Publié le par Petite fleur du seigneur

Pour toutes les petites graines qui viennent picorer la petite fleur que je suis... je vous aime... Dieu vous aime... Il nous aime tant.. Si vous ne savez pas prier, parler lui... il vous répondra toujours.... je vous embrasse tous super fort...

Partager cet article

Repost 0

le manque

Publié le par Petite fleur du seigneur

le manque

je crois que je ne suis pas l'écrivain que je pensais être. je ne suis qu'une femme qui s'amuse avec les mots au gré de ses humeurs. Suis je capable d'écrire un vrai livre et non pas un partage de mon parcours ou de simples poésies ? Rien n'est moins sur. Je suis dans une période non féconde ou je ne produit pas grand chose. Avant, j'aimais mes soirées littéraires et depuis déjà quelques temps, je tombe de sommeil et je me couche en m'adonnant à la lecture... Plus facile de lire les mots que de s'imposer l'écriture... Je ne me l'impose jamais d'ailleurs. Ce projet d'édition m'exaspère mais la patience s'impose alors je patiente. Si javais su... c'était un projet égotique à la base et je me rend bien compte qu'il était nécessaire pour moi de travailler sur cet égo. Désormais, je me dis que j'irai au bout pour le seigneur... pour ce message divin... Comme je l'aime... mon Seigneur... Il est toute ma vie... Jésus est toute ma vie...

Les maux physiques ont tendance à s'espacer aussi depuis que j'ai rendu un peu plus d'espace à mon coeur... Je laisse filer les peines pour en dérouler la laine... j'ai perdu une boucle d'oreille ce matin... boucle que maman m'avait offerte... Un signe ? que comprendre ? Je n'en sais rien à vrai dire mais il va falloir que j'arrive à apaiser mon coeur... Rien ne sera plus comme avant... tout change, tout passe...

Dernière cigarette de fumer ce jour et j'entre dans le manque de cette addiction. J'offre cette souffrance pour ma fille, pour jeff et son épouse. En suis-je capable ? Je ne sais pas.. Mais je vais observer mes sensations et essayer de les transformer en quelque chose de divin.

Mes amis "libres" me manquent... Comme c'est difficile de ne pas savoir si ils ont quelques pensées pour moi ou non. Si je savais qu'ils continuent à me garder dans leur coeur, ce serait certes plus facile... Quoi que...

texte intimiste ce jour qui touche au coeur de mon âme, de cette flamme vivante et éternelle qui veut se débarrasser de tout ce qui encombre son esprit pour laisser enfin la petite fleur que je suis voguer au gré du vent.

Quoi qu'il se passe dans ma vie, je sais que je suis aimée par les cieux et qu'ils ne me laisseront jamais tomber.

Je t'aime Dieu... du plus profond de mon âme... J'ai une brûlure au fonds de mon coeur à ta pensée... un feu incandescent qui ne s'éteindra jamais parce que tu es moi et je suis toi... sublime création de l'univers.... Je crie et envoie vers toi tout mon amour.... Je te rends grâce toujours et en tout temps même si.... il est bien difficile de faire le ménage de fonds en comble...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

fille de la lune

Publié le par Petite fleur du seigneur

fille de la lune

je suis fille de la lune,

sans attache ni lignée,

sinon fille de plume,

baptisée par les cieux tout entiers.

Enlaçant mon astre de nuit,

je jette un coup d’œil sur la terre,

curieuse de voir mes amis,

folâtrer et paginer l'éther.

Un peu de tristesse

sur le ciel de ma vie,

De ne plus être altesse,

dans le creux de leur esprit.

Pas un n'a essayé

de me retenir,

J'aurai voulu rester,

et m'inventer un avenir.

Je ne fais plus entendre ma voix

sur celles dites libres,

tel un chien aux abois,

ou un tamis passé au crible.

Mon ange des cieux,

Je t'ai trouvé si belle,

maquillant le ciel d'un bleu,

digne d'une aquarelle.

Tu sembles en amnésie,

Ayant effacer les pages

de la petite fleur que je suis,

crayonnant mon doux visage.

Je pense aussi à toi,

fille de l'Orient,

navigant loin de moi,

qui suit fille de l'occident.

Je t'en ai envoyé

de beaux messages,

qui s'en sont trouvés noyés,

effaçant mon passage.

Et toi, Etoile polaire,

Je t'ai tellement aimé,

Ici, ailleurs et dans l'éther,

d'une petite fleur d'éternité.

Tu es une

de mes plus grandes peines,

jolie bulle d'écume,

d'une marée pour une reine.

Je suis partie rejoindre Dieu,

A côté de dame lune,

pour enfin réinventer mes cieux,

d'une louange de plume.

Vous me manquez encore...

Je ne vous oublierais jamais...

J'ai peut être quitté le port,

Pourtant mon coeur reste à quai.

J'aurai aimé la réciprocité,

de tout l'amour que j'ai donné,

Mais je vous laisse la liberté,

ou non de m'aimer...

Je suis sa petite fleur... Seigneur, je t'aime de toutes les forces de mon âme...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Baignade

Publié le par Petite fleur du seigneur

Baignade

Dans l’océan de l’infini,

J’ai trouvé la perle rare,

Une présence dans la nuit,

Pourfendant le brouillard.

J’aime sentir tous ces embruns

Qui se déposent sur ma tête,

Mélange d’un délicieux parfum,

Fragrances légères qui me paillettent.

Je me baigne dans cet amour,

Nudité d’une présence intemporelle,

Qui me recouvre d’un doux velours,

Tricotant le contour de mes ailes.

Moment perdu dans les secondes,

Où rien n’existe d’autre dans mon esprit,

Que le Seigneur qui me sonde

Les alvéoles du cœur de ma vie.

Mon parchemin s’en trouve auréolé,

D’une lumière que je puise dans les cieux,

Eclairant dans l’espace de l’éternité,

Un sang versé pour un monde délicieux.

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Mon amour

Publié le par Petite fleur du seigneur

Mon amour

A toi, le centre de mes pensées,

qui habite mon coeur,

Je ne peux que te louer,

Je suis toujours ta petite fleur.

Tu es mon amoureux éternel,

Qui jamais ne m'abandonne,

Je voudrais crier vers le ciel,

Tout l'amour que tu me donnes.

Mes prières restent modestes,

cachées sous une humilité,

Mais je sais et j'atteste,

qui tu es dans ton immensité.

Tu es mon Jeshua d'amour,

qui de tes yeux amoureux me caresse

et m'entoure d'un doux velours,

voilant le gris dans un chant d'allégresse.

tu vois mes efforts pour purifier,

la noirceur de mon avatar matérialisé,

et tu m'apprends encore à mieux aimer,

mes frères et soeurs d'un amour d'agapé.

Je t'aime Dieu...

Si tu savais comme je t'aime...

A tout jamais...

Ta petite fleur

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>