Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mon amour, ma prière

Publié le par Petite fleur du seigneur

Mon amour, ma prière

Je m’ouvre à ta lumière

Toi qui es mon Seigneur et mon Dieu,

Dans un dictat admirable d’une ère

Puissante d’amour à travers les Cieux.

J’aime lire ta parole

Que tu m’offres à chaque instant,

Mélangeant les paraboles

D’une histoire d’un autre temps.

C’est étrange ce vide

que tu remplis au creux du cœur,

Pareil au Roi David

naviguant dans un royaume de fleurs.

Tu es venu au mieux d’eux,

A chaque carrefour et en périphérie,

Pour en rallumer le feu,

Celui du centre qui nourrit.

J’accentue la courbe de mes vœux,

En t’offrant mon espérance,

D’un cœur à cœur si précieux,

Qu’il deviendrait ma référence.

Je n’aurais jamais assez de mots,

Au fonds de mon vocabulaire,

Pour paginer un « ex-voto »,

Sur le verbe du dictionnaire.

J’avais encore une fois envie,

De te dire mon amour et ma foi,

Tu parsèmes à l’infini,

L’empreinte de mes pas.

Je t’aime Jésus

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Etre libre

Publié le par Petite fleur du seigneur

Etre libre

Pendant très longtemps, j'ai pensé qu'il fallait se battre pour arriver à ses fins... (je souris... j'avais marqué faim... arrivé à sa faim donc sans jamais de satiété) , se battre contre la vie, contre les autres, contre soi-même et même contre l'évidence où tout me faisait voir que je faisais fausse route. J'ai mis longtemps à comprendre que seul la foi pouvait me faire évoluer car la vie n'est pas empreint d'égo, de tristesse ou autre. Elle est... c'est tout... Et sans relâche, elle m'enseigne que je sois heureuse ou triste... Elle est là pour me montrer, me permettre d'expérimenter ce à quoi mon âme aspire.

Au fonds, que je me batte où non contre elle, ne change rien... Cela ne fait qu'épuiser mon esprit, mon corps et mon égo qui se fait plus virulent. Il est tellement plus simple d'observer les signes, de s'en faire des amis. Ces derniers temps, j'ai vécu des conflits très douloureux car atteignant mon affectivité. Pourtant, j'en remercie le ciel car c'est une leçon que la vie m'envoie. je n'ai certes pas encore tout compris mais en élevant un peu mon âme, j'observe avec détachement ce qui se déroule et je laisse faire la vie car je sais qu'elle me donnera un dénouement à quelque chose qui restera comme un souffle sur l'espace de cette vie terrestre. Beaucoup de choses me bousculent, me transcendent, me bouleversent et je ressens un changement à peine perceptible dans ce corps qui libère peu à peu un peu d'espace afin de faire de la place à l'amour universel.

J'observe le monde, les autres, leur agressivité pour des choses qui me semblent bien futiles mais j'ai de la tendresse car aucun chemin n'est si différent du mien. J'ai commencé un livre "trois amis en quête de sagesse" écrit conjointement par christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Richard. j'ai aimé le fait qu'ils posent les choses avec douceur. Tous trois sont d'accord sur un point : chaque homme a son chemin à vivre, ses propres failles et doutes. Il n'y a pas de plus grands ou de plus petits et tous, absolument tous, nous sommes sur le chemin. A un moment de la route, il y a une âme qui aide et je sais que moi aussi, j'aide si je me laisse guider non pas par mon égo mais par mon coeur et cette petite voix intérieure (ténue mais réelle).

Si je me retourne l'espace d'un instant, que de chemin parcouru en 5 ans ! que de souffrances dégagées de mon être et que de fenêtres ouvertes ! C'est si bon de pouvoir ressentir l'air frais. Je me sens bien dans mon être féminin et la persévérance dans la patience porte ses fruits. Je vais être éditer. "tu te rends compte ? je vais avoir un livre qui porte mon nom !"...Cette phrase, je l'ai dis à des amis intimes qui en souriant m'ont dit qu'ils étaient fière de moi. J'ai encore ce côté petite fille qui n'en revient pas. On créé nos rêves ! Je le sais sans l'ombre d'un doute.

Je n'ai plus envie de guerre stérile sur des sujets illusoires et je n'ai plus aucun jugement sur le chemin de chaque être. J'ai appris à poser mes opinions quitte à déranger et à ne pas me préoccuper de l'avis des autres.

A mon sens, la liberté est l'autonomie, la connaissance de soi, la compassion et l'écoute. Mais la liberté, c'est aussi fermer les portes à l'infertilité des discussions stériles et ne pas vouloir à tout prix qu'on m'aime ! Lorsque l'on a assez d'amour en soi, on peut en distribuer aux autres. Je suis de mieux en mieux en ce centre que j'ai trouvé étonnamment à la hauteur du nombril ! (Merci Gaëlle pour cette méditation).

Je ne sais pas de quoi ma vie sera faite mais je ferai en sorte qu'elle soit "fête" parce que je trouve la vie formidable, pédagogue et pleine d'amour. Ce n'est encore qu'un bout de ma vie d'être en devenir mais je crois bien que l'embryon est en train de croître pour qu'un jour je puisse dire "Je suis" et laisser la lumière me traverser du ciel jusqu'au centre de notre terre mère.

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Ma prière

Publié le par Petite fleur du seigneur

Ma prière

Seigneur,

Tu me bouleverses dans mon essentiel, dans mon coeur d'amour, dans mon humanité et mon émotionnel.

Merci Seigneur.

Tu transfuges mon coeur pour le modeler comme toi, tu le souhaites avec bonté et amour.

Merci Seigneur.

Tu me montres pas à pas avec douceur que cet amour des hommes, de mes proches n'est pas différent du tien.

Merci Seigneur.

tu m'appelles à comprendre chaque leçon pour une correction de mon âme vers la lumière et la vérité.

Merci Seigneur.

Tu le sais que je ne comprend pas tout ce qui se passe et que j'ai du mal à trouver ce coeur d'amour du pardon, mais tu m'aimes comme je suis.

Merci Seigneur.

Seigneur,

ta parole prend tout son sens et tu sépares l'ivraie du bon grain.

Merci Seigneur.

Puisses tu me montrer le chemin que je dois prendre en aimant envers et contre tout.

Merci Seigneur.

Je n'aime guère choisir et diviser mon amour Seigneur, tu le sais alors montres moi comment le transcender.

merci Seigneur.

Cette période reste douloureuse dans mon affectivité de petite fille alors aide moi à franchir le pont qui me sépare de tes pas.

Merci Seigneur.

Seigneur,

tu me demandes "qui choisi tu ? le Christ ou les hommes ?

Toi Seigneur, à tout jamais...

Puisses tu toujours m'assister dans ma démarche de baptisé, pardonner comme tu pardonnes et aimer.

Puisses tu combler le manque de maman par ta douceur, ton abnégation et ton don de toi.

je t'aime Seigneur... plus que ma propre vie...

Je serais toujours debout car tu me relèves...

Amen

Partager cet article

Repost 0

La musique

Publié le par Petite fleur du seigneur

La musique

Mes chers amis,

Pardonnez mon absence en ce blog mais la musique déroule ses notes sur la partition de ma vie dans un rythme qui ne me laisse guère beaucoup de temps... je suis impactée par les événements qui jalonnent mon existence et j'expérimente la vie dans toute sa splendeur en tentant tant bien que mal de tenir le gouvernail.

Je vous aime vous savez... oui, je vous aime puisque vous êtes mon frère, ma soeur, mon miroir et mon ami(e).

Qu'est-ce qui vous pousse à venir me lire ? j'aimerai bien que vous mettiez en commentaire ce qui vous pousse à venir dans mon espace littéraire de liberté... je fais un sondage :D ah, ah, ah... non pas de manière égotique mais par curiosité féminine. Voulez-vous vous prêter à ce jeu ?

A vos plumes mes amours...

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

La mesure

Publié le par Petite fleur du seigneur

La mesure

Je mesure et je compte… j’exulte et j’aime..

Je suis dans la mesure des mes paroles, des mes actes mais sans demi-mesure pour mon cœur…

Alors je suis triste de voir la démesure des paroles de mes frères, de mes semblables…

Pourquoi les gens n’ont aucune ouverture d’esprit ? Pourquoi ont-ils fait du message du Christ autre chose qu’un message d’amour ? Pourquoi essaye-t-il encore une fois de me convaincre de quelque chose ?

La foi est intime, personnelle et parole vivante. Je n’enfreins aucune règle et certainement pas celle du Christ, de mon cœur brûlant d’amour.

C’est moi qui me vois dans l’obligation de refermer la porte pour me protéger parce que personne, absolument personne, ne me fera dévier de la route du Seigneur !

Je suis triste de voir la rigidité de certaines personnes dites aimantes pour les autres. La dogmatisation à outrance fait perdre l’essence même de ce que Dieu fait passer aux hommes.

La violence de ce qui a été posée m’a atteinte en plein cœur mais ne m’a pas fait vaciller dans ma foi parce que j’ai baigné dans l’amour du Christ, l’amour de Dieu et je sais exactement ce qu’il veut me faire passer. J’accepte tous les chemins même ceux qui ne sont pas les mêmes que le mien mais je n’accepterai pas qu’on veuille me faire changer de route. Les débats stériles ne m’intéressent absolument pas.

Je suis la petite fleur du Seigneur ou « la rebelle du Seigneur » mais je l’aime de tout mon cœur et je ferai tout pour que beaucoup de gens se rapprochent de lui, de la manière dont ils le souhaitent.

La différence est dans la richesse et pas dans la stigmatisation des êtres. Jésus s’adapte aux pas de chacun et nous rejoint dans nos différences et diversités.

Alors je mesure et je compte… j’exulte et j’aime…

Chacun porte une part d’ombre en soi et ce que j’ai découvert ne me sied pas du tout… mais je renvois chacun à ses propres responsabilités et conscience.

Dieu nous aime… immensément… et j’ai une adoration sans faille… Puisse les hommes voir son amour et son pardon. Je n’ai aucune peur… j’assume totalement ce que je suis…

Tristesse infinie… J’accepte la différence mais je ne pensais pas m’être trompée à ce point. Cependant, je continue à aimer… parce que mon cœur ne fait pas un casting… Il se donne sans compter car Dieu s’est donné sans compter pour nous…

Je vous aime… tous… absolument tous..

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0

l'amitié

Publié le par Petite fleur du seigneur

l'amitié

Aujourd'hui, j'ai envie d'écrire un texte intimiste parce que je suis triste... triste de voir qu'un ami n'accepte pas ce que je suis et mes opinions différentes des siennes. Mais quand on a touché du bout des doigts l'amour avec un grand A, on ne peut rester enfermer dans des dogmes limitants. Cela fait-il de moi une femme en perdition ? une chrétienne de pacotille ? J'aime le Christ, plus que ma propre vie et j'ai toujours dis que même seule, j'irai au bout de ma route avec lui.

Il y a quelques jours, j'ai entendu fort et clair : "Que choisi tu ? le christ ou les hommes"... ma réponse a fusé... "toi mon jésus d'amour ! je choisi le Christ et je ne faillirai pas." Aujourd'hui, cette question prend tout son sens et c'est tout de même le cœur meurtri que je me vois dans l'obligation de prendre mes distances avec une personne que j'aime du fonds de mon cœur mais qui par sa rudesse dans ses propos, me renvoi à un jugement sans équivoque. Pour rien au monde, je ne renierai mes valeurs propres et mon intuition profonde qui fait mon essence.

Jésus nous offre son amour et l'amour de Dieu suppléé à tout le reste. Je suis amour et je veux servir mon Seigneur du mieux possible. Alors, je continue dans ce que je crois juste et bon quitte à passer pour une femme à la dérive. Dieu m'a fait voir... Il m'a montré un tout petit bout de ce qui se cache derrière le voile de la lumière. Comment pourrais je renier ce qu'il me montre, ce qu'il m'enseigne ?

A mon sens, lorsqu'on est trop dans le devoir, les récitations de prière, on oublie que le Christ est dans notre cœur et on se coupe de la grâce de Dieu. je n'ai rien oublié de ce que j'ai vécu, de ce qu'il m'a montré, de cet amour où j'ai baigné. Un véritable ami fait fi des conventions et aime la personne pour ce qu'elle est et pas seulement pour une partie de ce qu'elle montre. je suis entière et sans ambiguïté. Je n'ai aucun jugement sur les gens, sur leur route mais par pitié qu'on ne m'enlève pas ma propre route... qui est la route que Jésus enseigne... Celle de l'amour et pas des us et coutumes qui n'ont plus de mises aujourd'hui.

Nous entrons dans une ère nouvelle ou tout se révèle pas à pas... dans un amour si grand qu'il faut désormais s'ouvrir à autre chose que ce que les hommes ont inculqué. jésus nous a montré la porte et s'adapte aux pas de chacun. Je suis triste de voir ce que les hommes ont fait du message du Christ.

Je suis vraiment triste mais ça passera parce que l'amour de Dieu suppléé à tout le reste; j'ai signé le livre de la vie alors je dis, on y va, seigneur. Je vais où tu m'entraînes même si j'avoue qu'il est difficile de quitter une route qui me rassure pour aller vers l'inconnu.

L'élévation de mon âme est à ce prix. Je t'aime Dieu... Si tu savais comme je t'aime... Et je t'aime aussi mon ami qui pourtant a une route différente de la mienne. Puisse le Seigneur t'expliquer son amour.

Divinement vôtre

Partager cet article

Repost 0